Une visite à la ferme pédagogique

Depuis 2001, à Ramonville-Saint-Agne, la Ferme de Cinquante accueille petits et grands dans un écrin de verdure. En groupe ou en famille, voilà l’occasion rêvée pour les enfants citadins de faire de jolies découvertes ! L’été dernier, ce sont les tout-petits du multi-accueil Borderouge qui sont allés à la rencontre des animaux de la ferme. Bonne visite !

.

Aliya, Frandy, Maelys, Charles et les autres sont ravis : à trois ans à peine, c’est la première fois qu’ils vont visiter une ferme ! Sous l’œil attentif de leurs éducatrices, ils marchent joyeusement vers l’entrée, où Pascaline et Luc les accueillent. « Vous allez découvrir les animaux de la ferme, annoncent les guides. Des vaches, des chevaux, des moutons… En connaissez-vous d’autres ? » Avec un peu d’aide, les tout-petits parviennent à ajouter quelques noms à la liste : des poules, des lapins, des cochons… « Et des lions ? », s’écrie soudain l’un des bouts de chou.

La ferme, cet univers inconnu

La visite commence par une rencontre avec la vache et les chèvres de la ferme. Pascaline attire l’attention des tout-petits sur les cornes des animaux, puis sur une chèvre qui se hisse sur ses pattes arrière pour manger des feuilles. « La vache préfère manger de l’herbe. Et c’est elle qui fait le lait de votre biberon », explique la guide, qui précise ensuite que la chèvre n’est pas le bébé de la vache… Eh oui, ici, les tout-petits ont tout à apprendre !

« C’est une grande découverte pour eux, confirme Aurélie Joseph, la directrice adjointe du multi-accueil Borderouge. Ce sont des enfants des villes et, pour beaucoup, c’est la première fois qu’ils rencontrent d’aussi grosses bêtes en vrai ! C’est normal qu’ils soient un peu impressionnés et déstabilisés. » Certes, les animaux de la ferme sont très présents dans l’imaginaire des tout-petits (albums, comptines, peluches…), mais ils sont aussi très différents de ce qu’on leur a raconté : ils sont très grands, ne parlent pas, ne prennent pas leurs bébés dans les bras et ont des comportements qui peuvent leur paraître étonnants. Quelle surprise, par exemple, quand la vache se met à meugler ! Cela ne ressemble pas du tout au « meuh » qu’ils connaissent…

Entre crainte et émerveillement

Pascaline et Luc font maintenant entrer les enfants dans l’enclos des moutons. Certains sont à l’aise et n’hésitent pas à toucher la laine. Pour d’autres, c’est plus compliqué : Farès et Frandy se cachent derrière les jambes de leur accompagnatrice. À leur âge, cette peur est tout à fait normale : il s’agit d’un réflexe de protection face à l’inconnu. Dans le pré, les guides répètent : « Vous pouvez caresser le mouton, mais ne vous mettez pas devant lui. Il pourrait se mettre à courir et vous bousculer ! » Des mises en garde qui peuvent renforcer l’inquiétude de certains… mais qui ont aussi leur utilité : faire comprendre aux enfants que, pour approcher des animaux, il faut suivre des règles de sécurité. Cet apprentissage est essentiel, en cas de rencontre avec un chien, au parc, par exemple.

Dans l’enclos suivant, nouveau défi : les tout-petits donnent des miettes de pain aux poules. Ça fait un peu peur au début, mais ils finissent par éclater de rire au contact des petits becs ! Quelques-uns reculent au dernier moment. « Ce n’est pas grave, les rassure Pascaline. Vous pouvez recommencer si vous voulez. » Finalement, les enfants sont tous très fiers de s’être surpassés. Après un temps d’observation, ils ont, chacun à son rythme, réussi à approcher les moutons et les poules et à vaincre leur appréhension : une expérience ludique, qui les valorise et renforce leur confiance en eux !

Prendre soin des animaux

« Qui veut caresser un poussin ? », demande maintenant les guides. En file indienne, les enfants attendent leur tour. « Dans le sens des plumes, répète Luc en montrant comment s’y prendre. Tout doucement, sinon, ça pourrait lui faire mal. » La consigne n’est pas facile à appliquer pour les tout-petits… mais elle leur apprend à se mettre à la place de l’autre ! En adaptant ainsi leurs gestes, les enfants font un premier pas vers l’altruisme : ils comprennent que les animaux sont des êtres vivants, qu’ils ont des besoins et qu’il faut les respecter.

Lapins, dindons, paons, cochons, ânes… Les découvertes s’enchaînent toute la matinée ! Si la sortie ne s’inscrit pas dans un projet pédagogique de long terme, elle n’en reste pas moins un moment clé pour le multi-accueil. « À chaque fin d’année, nous tenons à organiser une visite permettant le contact avec les animaux, explique Aurélie Joseph. Les enfants sont curieux et interagissent toujours avec eux, ce qui nous donne l’occasion d’échanger sur leur étonnement et leur ressenti. Nous prolongeons ensuite l’expérience en crèche, avec des livres sur la ferme, des comptines et des photos de la visite, pour bien fixer leurs souvenirs et pour les inciter à en reparler. La visite aura toujours un écho dans leur vie, car elle leur offre des apprentissages et leur procure des émotions qu’ils retrouveront ensuite au quotidien. »

La visite de la ferme se termine : il est temps d’aller pique-niquer. Et quel est le programme pour cet après-midi ? Une sieste dans l’herbe et des jeux en plein air !

.


Dossier réalisé par : Elise Rengot

Illustration : © Laurent Simon

Photos : © Vincent Gire

Publié le

Les 5 bonnes raisons de s’abonner à Picoti

Offre un magazine
conçu pour les
mains de votre bébé
Avoir la garantie
d'un magazine
adapté aux plus petits
Assister aux progrès
de votre enfant
au fil des mois
L'assurance d'un
rendez-vous privilégié
avec votre bébé
Eveiller votre bébé
au plaisir de la lecture