Le sommeil des bébés ? L’angoisse des parents…

En matière de sommeil, tous les parents ne sont pas logés à la même enseigne. Pourquoi ces différences ? Pourquoi l’apprentissage du sommeil peut-il prendre plus de temps chez certains enfants ? Comment les aider à trouver un sommeil apaisé ? Notre dossier répond à vos questions.

3 questions à …

Frédérique Aussert, médecin coordinatrice du réseau Morphée (association de santé sur les troubles du sommeil)

Peut-on parler de « gros » et « petits » dormeurs chez les bébés ?

Oui, c’est inscrit dans nos gènes, comme la couleur de nos yeux. Certains chromosomes indiquent la quantité de sommeil dont nous avons besoin pour être en forme. Les parents se rendent vite compte s’ils ont un bébé éveillé ou placide, qui s’endort facilement, n’importe où…

Qu’entend-on par « faire ses nuits » ?

C’est lorsque votre bébé ne vous tient plus au courant qu’il s’est réveillé entre deux cycles de sommeil ! Un nourrisson a des cycles d’environ une heure. Jusqu’à 2 ans, cette durée va s’allonger, pour atteindre une heure et demie à deux heures. Ces microréveils font partie du sommeil humain et existent à tous les âges !

Dormir seul, cela s’apprend ?

Oui, ce n’est pas inné. L’âge du bébé, son tempérament, son environnement entrent en jeu. Les parents doivent lui apprendre à accepter la séparation de la nuit. Cette autonomie se travaille en journée, par exemple lors de petits moments où l’enfant reste seul, sans être porté. Et en n’associant pas systématiquement endormissement et alimentation. Attention : un nourrisson de 2 semaines a évidemment besoin d’un contact physique pour se sécuriser ! Mais au fur et à mesure qu’il grandit, les parents doivent régulièrement s’interroger : de quoi mon tout-petit de 1, 2 ou 3 ans a-t-il besoin pour bien s’endormir ?

Trop ? Pas assez ?

Nombre d’heures de sommeil nécessaires par tranches d’âge et pour 24 heures (Source : National Sleep Foundation

100 décibels !

C’est la puissance que peuvent atteindre les cris d’un bébé ! L’équivalent de celle d’un marteau-piqueur qui vous réveillerait en pleine nuit !

Le cercle vicieux des difficultés de sommeil

La check-list du marchand de sable

  • durant la journée, prévoir des sorties à la lumière naturelle ;
  • favoriser les activités physiques ;
  • régulariser les horaires, l’heure des repas notamment en fin de journée, « routiniser » les activités (sortie de la crèche, bain, dîner…) ;
  • respecter un rituel du coucher : ce moment d’intimité prépare la séparation de la nuit (lecture, câlin, chansons…)

Dossier réalisé par Isabelle Pouyllau

Illustration principale : Laurent Simon. Illustration typographique : Julie Franza. Photo : © Adobe Stock.

Publié le

Les 5 bonnes raisons de s’abonner à Picoti

Offrir un magazine
conçu pour les
mains de votre bébé
Avoir la garantie
d'un magazine
adapté aux plus petits
Assister aux progrès
de votre enfant
au fil des mois
L'assurance d'un
rendez-vous privilégié
avec votre bébé
Eveiller votre bébé
au plaisir de la lecture