Traditionnel ou insolite : Noël dans nos régions

Traditionnel ou insolite : Noël dans nos régions

Sages et moins sages

En Alsace, où la fête de Noël est fortement ancrée dans les traditions, saint Nicolas vole la vedette au père Noël ! Le 6 décembre, il apporte dans sa hotte des friandises et des cadeaux aux enfants sages. En échange, ceux-ci déposent dans leurs chaussons du foin, un morceau de sucre et une carotte pour Peckersel, l’âne de saint Nicolas. Mais attention, le gentil saint Nicolas est aussi accompagné du Père Fouettard, qui, lui, punit les enfants méchants !

À la montagne

Autre ancêtre du père Noël en Savoie : le père Chalande. Avec sa longue barbe blanche et son chapeau pointu, c’est lui qui déposait des cadeaux aux enfants en passant par la cheminée. S’il a cédé sa place au bonhomme en rouge, la tradition des rissoles, petits beignets fourrés à la compote, reste toujours d’actualité.

 

Illuminer les festivités

Dans le Nord – Pas-de-Calais, la fête des Guénels bat son plein la veille ou la semaine précédant Noël. Ces drôles de lumignons décorés et sculptés dans des betteraves sucrières sont fièrement portés par les enfants, qui défilent dans les rues en demandant des sucreries et en chantant. La tradition veut également que les garçons lancent de la farine sur les filles : se « faire blanchir » porte chance pour toute l’année !

Noël, l’ancestral

En Provence, Noël est synonyme de traditions ancestrales, dont l’incontournable festin des treize desserts : fruits secs, nougats, fruits de saison, fougasse, calissons, marrons glacés, pâte d’amandes… sont dressés sur la table le soir du réveillon.

Fois 7 !

En Corse, jusque dans les années 1900, la très jolie tradition des sept veillées était pratiquée dans certains villages : il était alors de coutume d’apporter, le soir de Noël, une bûche à sept familles différentes pour réchauffer leur âtre. L’occasion de partager un moment de convivialité.

Belles histoires

En Bretagne, Noël est une fête empreinte de magie et de légendes… Ainsi, il se murmure qu’aux douze coups de minuit on entend parfois le son des cloches des villes englouties et que des menhirs sortent de terre pour aller boire l’eau des sources. À leur emplacement se trouve un trésor qu’il faut se dépêcher de ramasser avant le retour des mystérieux rochers, au risque de se faire écraser…

Nedeleg laouen d’an holl ! / « joyeux Noël »

Pas bête !

C’est à l’Alsace-Lorraine que revient la paternité des boules de Noël que nous connaissons. Jusqu’au 19e siècle, les sapins étaient décorés de pommes, jusqu’à ce qu’une mauvaise récolte mette fin à la coutume : un souffleur de verre trouva un moyen de remplacer les fruits en fabriquant de jolies boules soufflées et peintes à la main. Une nouvelle tradition était née !

Version exotique

Sous le soleil de la Guadeloupe, Noël est aussi l’occasion de se retrouver en famille autour d’un bon repas : jambon de Nwèl, boudins créoles, gratin de cristophines, acras de morue, sirop de groseille, gâteaux à la noix de coco, blanc-manger… sans oublier le fameux shrubb, rhum arrangé à base d’écorces d’orange. Un peu partout résonnent les « Chantés Nwèl », des cantiques adaptés aux rythmes antillais qui apportent joie et gaieté.

Quand le mystère plane

En Franche-Comté, et plus particulièrement à Montbéliard, une femme mystérieuse appelée « Fée Arie » ou « Tante Arie » se substitue au père Noël. Fée pour certains, sorcière pour d’autres, elle vit dans une grotte où elle accomplit prédictions et miracles. Le 24 décembre au soir, montée sur son âne Marion, elle apporte des cadeaux aux enfants sages, tandis qu’elle ne laisse… qu’une botte de brindilles aux vilains garnements !

RECETTE

Butterbredele (petits gâteaux de Noël alsaciens)
Ingrédients

  • 250 g de beurre
  • 250 g de sucre
  • 4 jaunes d’œufs
  • 500 g de farine

pour la dorure :

  • 1 jaune d’œuf
  • 2 cc de lait
  • 1 pincée de sucre

Préparation


1. Battre le beurre et le sucre en mousse, puis ajouter les jaunes un par un tout en continuant de battre.
2. Incorporer la farine.
3. Bien malaxer la pâte, puis laisser reposer en boule au réfrigérateur pendant 2 heures.
4. Étaler la pâte sur une épaisseur de 5 mm et découper à l’emporte-pièce.
5. Disposer les butterbredele sur une plaque beurrée, puis les badigeonner avec le mélange jaune d’œuf-lait-sucre.
6. Mettre au four à 180 °C pendant 10 min.

COMPTINE (traditionnelle)

Sapin de Noël

De toutes mes aiguilles je brille

De toutes mes branches je luis

Mes fleurs sont des guirlandes

Et mes oiseaux, des joujoux Noël,

Noël, réjouissez-vous !

Publié le