La peau des bébés

Pourquoi la peau des bébés est-elle plus fragile que celle des adultes ?

Nathalie Bodak : La peau des bébés présente certaines particularités. Elle est plus fine et beaucoup plus sensible au soleil et aux agressions que celle des adultes, notamment au niveau du siège. Elle se défend aussi moins bien contre les agents infectieux, comme les bactéries, les parasites ou encore les virus. Et, comme la peau des plus petits est perméable à certaines substances, mieux vaut éviter d’appliquer des produits potentiellement dangereux dessus, comme l’alcool ou le camphre par exemple.

Doit-on laver bébé tous les jours ?

  1. B. : Les bébés dont la peau est saine n’ont pas besoin d’être baignés tous les jours… un jour sur deux peut suffire, sauf pendant les périodes chaudes : dans ce cas, le bain quotidien est préférable. Comme le moment du bain est aussi un moment agréable pour l’enfant et les parents, laissons à ces derniers le soin de choisir le rythme de ce rituel. En revanche, en cas d’affection dermatologique, il devient nécessaire de baigner l’enfant tous les jours pour débarrasser sa peau des bactéries (celles-ci se développent d’autant plus facilement que la peau est abîmée). Chez les enfants atteints d’eczéma, le bain doit être quotidien, à une température de 32-33 °C (un bain trop chaud augmente les démangeaisons). On profite des bains pour laver les cheveux en utilisant le même produit que pour le corps. Le lavage du cuir chevelu a un effet préventif sur le développement des croûtes de lait (certes, il ne suffit pas toujours). On lave aussi le visage, notamment chez les moins de 3 mois, car cela évite la survenue des petits boutons si fréquents sur le visage à cette période de la vie.

Faut-il hydrater la peau de bébé ?

  1. B. : Il n’est pas nécessaire d’hydrater systématiquement la peau de tous les nourrissons. Si la peau n’est pas sèche, c’est parfaitement inutile. Mais environ 20 % des nourrissons ont la peau sèche, en raison d’une particularité génétique de leur peau (généralement, d’autres membres de la famille ont aussi la peau sèche). Dans ce cas, il est nécessaire de bien hydrater la peau de l’enfant, dès le premier mois de vie, en utilisant des émollients neutres, sans parfum, que l’on applique une fois par jour sur l’ensemble du corps. Ces crèmes permettent à la peau de se détendre et de s’amollir. En effet, la sécheresse cutanée favorise le développement de l’eczéma du nourrisson, également appelé « dermatite atopique». De plus, il a été démontré que la correction précoce de la sécheresse cutanée permettait de prévenir la survenue ultérieure d’un eczéma.

Quels produits convient-il d’utiliser pour les tout-petits ?

  1. B. : En dermatologie, nous n’utilisons pas particulièrement les produits « spécial bébé ». Nous allons plutôt privilégier les produits les plus neutres, non détergents, sans parfum et contenant le moins possible de conservateurs. Plusieurs gammes de qualité sont à notre disposition. Pour laver l’enfant, on choisira plutôt un pain, un gel surgras sans savon et, si besoin, on pourra ensuite appliquer une crème hydratante. On évitera les parfums (pour se prémunir contre tout risque d’allergie) et le talc, possiblement responsable de troubles respiratoires, car le bébé inhale les particules de poudre. Il est important de bien protéger les fesses du tout-petit avec des crèmes protectrices. Ce geste est à effectuer à chaque change, car le contact fréquent avec les selles et les urines peut provoquer des érythèmes fessiers (lésions caractérisées par une rougeur de la peau).

 

 Est-il préférable de nettoyer le linge de bébé avec une lessive spéciale ?

  1. B. : Pour les bébés, on peut utiliser les mêmes produits que ceux dont on se sert pour les plus grands et les adultes. Les lessives et adoucissants ne comportent aucun risque, et il est totalement inutile de se compliquer la vie en lavant le linge du bébé séparément, même pour les enfants atteints d’eczéma.

Protéger par tous les temps

La peau des bébés est très sensible au soleil. Le système pigmentaire du tout-petit est immature, et il attrape des coups de soleil très rapidement. Il faut donc toujours le protéger. Pour cela, évitez les expositions entre 11 et 16 heures, et privilégiez le port de vêtements. La crème solaire (indice maximal) sert à protéger les zones non couvertes. Les applications doivent être renouvelées toutes les trois heures. En revanche, lorsqu’il fait froid, il n’y a pas de crème miracle. Aucune pommade n’a jamais protégé du froid. Seule parade : bien couvrir son enfant. Il faut toutefois éviter les vêtements en laine, qui ne sont pas recommandés pour les bébés ayant la peau sèche ou de l’eczéma.

Le docteur Nathalie Bodak est dermatologue, spécialisée en pédiatrie. Elle exerce au CMSEA, le Centre médical spécialisé de l’enfant et de l’adolescent, ainsi qu’à l’hôpital Necker-enfants malades, à Paris. Elle publie dans les magazines spécialisés.

Propos recueillis par Aurélie Vigne
Publié le